Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 19 le Dim 25 Mar - 22:36
Statistiques
Nous avons 77 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Sire Dirios

Nos membres ont posté un total de 1491 messages dans 451 sujets
Sujets les plus vus
Rumeurs et ragots. (sujet libre à la suite)
Présentation de la Banque de Platine.
3, Bretelle de Brikabrok, Quartier des Nains,
Grades et hiérarchie
Un voyage en Hautebrande.
Le nid des tourtereaux : 15 Rue des Ateliers, quartier des mages, Hurlevent
1.[Formulaire] Ouverture d’un compte.
Présentation de la Maison Lamarzelle
[Formulaire] Recrutement !
[CODEX] la Garde de Platine "Blancs-Manteaux"
Les posteurs les plus actifs du mois
Lord Bruce Whitestag
 
Meelwynn d'Angral
 
Elana Milloin
 
Melissandre d'Austan
 
Féendrel d'Outremer
 
Luc Verbier de Haut-Val
 
Theo Lüthi
 
Aurièle Feylane
 
Grace Darrenfall
 
Melko'
 
Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | .
 

 [Livret] Les écrits d'un ivrogne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eugène StormedMessages : 58
Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Statut "CDO" : Non inscrit au registre.
Statut "BP": Conseiller
Fonction/Métier/Description. Fonction/Métier/Description. : Eugène Stormed est un bon gars, travaillant pour le compte de la Maison Lamarzelle, qui malgré son air coincé, est enfaite un amateur de très bon whisky, étant propriétaire d'une ferme, et conseiller financier à la "BP" il lui arrive de lever parfois le coude un peu trop pour une ouverture d'un nouveau compte client !
avatar

MessageSujet: [Livret] Les écrits d'un ivrogne.   Mar 7 Nov - 14:37
Citation :


Chapitre 1 ... un rappel historique

Lorsque le Monde fut créé, il n’y eut que cris, déchirements, violence et chaos. Les êtres qui émergèrent de cet univers étaient dotés de pouvoirs immenses mais leur première pensées les consumèrent car d’une pensée ils créaient et y mettaient leur existence. Le monde commença à émerger et les premiers peuples commencèrent à parcourir le monde. Certains des Premiers Nés devinrent des sages puissants qui commencèrent à poser ça et là les piliers de grandes civilisations. Puis considérant qu’ils devaient laisser ces peuples grandirent seuls ils quittèrent ce monde pour essaimer ailleurs. Dans la pensée de ces civilisations ils devinrent des Dieux que l’ont nomma Panthéon. Ils laissèrent des gardiens sur place dont les Titans, Dragons et Seigneurs Elémentaires.

Durant leur voyage, 5 dieux anciens trouvère en Azéroth le moyen de se réincarner sur le Monde. Par l’intermédiaire de la vénalité et la vulnérabilité des jeunes peuples présents, ils s’incarnèrent par des artefacts puissants et des formes liés à leur pouvoir. Ch’tun , le sans nom, Maître des Cauchemar jeta son dévolu sur l’empire Quirraji. Hakkar lui se jeta sur l’Empire des Trolls Gurabashi qui lui était ennemi… (Je ne parlerais pas des 3 autres) … Leur emprise sur le monde et la corruption qu’ils étendirent sur le monde obligea les Titans et leurs alliés à sortir de leur réserve. Ils regroupèrent les peuples les plus puissants et écrasèrent les civilisations poussés par ces Dieux anciens et scellèrent dans les profondeurs de la terre et du temps les artéfacts maudits.

Mais l’histoire n’étaient pas finie, car les artefacts contenant la volonté farouches des Dieux Anciens attendant leur heure, que leur prison deviennent plus perméable pour leur permettre de sortir au grand jour.
Ch’tun fut le premier à frapper, par les cauchemars, il pénétra le Rêve d’Emeraude et commença la corruption du Vol Noir (Néfarian), puis du Vol Vert (Eranicus)… La suite est dans l’Histoire.

En ce qui nous concerne nous suivront Eranikus qui fini par rejoindre les Prêtres d’Atal Hai ; dernier « survivants » de l’Empire Gurabshi qui survivaient par la nécromancie dans les marécages d’Aprefange où vivait Eranicus. Là ils tentèrent avec l’aide du Dragon, de réveiller un œuf ancien d’un fils d’Hakkar (l’œuf du temple de Jintha Alor) mais les forces nécromantiques n’étaient pas assez puissantes pour ramener un digne fils d’Hakkar sur le monde… Il fallu donc prendre patience et attendre que des fous osent franchir les murs de la prison d’Hakkar à zul gurub et c’est là que commence notre histoire….

Dieu de la Corruption par le Sang, Hakkar se devait de sortir de sa prison par la voie du sang corrompu et le destin allait lui offrir….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène StormedMessages : 58
Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Statut "CDO" : Non inscrit au registre.
Statut "BP": Conseiller
Fonction/Métier/Description. Fonction/Métier/Description. : Eugène Stormed est un bon gars, travaillant pour le compte de la Maison Lamarzelle, qui malgré son air coincé, est enfaite un amateur de très bon whisky, étant propriétaire d'une ferme, et conseiller financier à la "BP" il lui arrive de lever parfois le coude un peu trop pour une ouverture d'un nouveau compte client !
avatar

MessageSujet: Re: [Livret] Les écrits d'un ivrogne.   Mar 7 Nov - 14:44
Citation :

Chapitre 2 - le début d'une histoire

--- Vision du cadavre d'Hakkar tombé hier soir devant le Rêve et d'Eléria prenait le coeur encore palpitant d'Hakkar à pleines mains ---

Et il fut dit que ce qui fut reviendrait d'entre les Limbes de l'Oubli. La Vengeance semblait être aujourd'hui assouvie, mais le Sang du Dieu Oublié avait désormais trouvé Celui qu'il attendait... Une pièce déjà jouée qui n'avait pas trouvé sa fin devait maintenant reprendre là où le Panthéon l'avait interrompue

--- une nuit rouge sang sans étoile domine la scène ... la nuit devient noire et les étoiles apparaissent, une rayon de lune éclairant le tombeau d'Uther ---

Autrefois les Protecteurs arpentaient ce monde sous une forme d'Ange de Lumière, sorte de version guerrière des Anges Rédempteurs que font parfois apparaître les Prêtres... Mais depuis longtemps ils ont disparus de ce monde, sacrifié dans des guerres ou retirés du Monde... Certains disent, qu'écoeurés des batailles, quelques uns sont devenus mortels parmis les civilisations et qu'ils ont fondés foyer et famille

--- Vision d'un paladin partant au loin quittant le Tombeau d'Uther ---
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène StormedMessages : 58
Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Statut "CDO" : Non inscrit au registre.
Statut "BP": Conseiller
Fonction/Métier/Description. Fonction/Métier/Description. : Eugène Stormed est un bon gars, travaillant pour le compte de la Maison Lamarzelle, qui malgré son air coincé, est enfaite un amateur de très bon whisky, étant propriétaire d'une ferme, et conseiller financier à la "BP" il lui arrive de lever parfois le coude un peu trop pour une ouverture d'un nouveau compte client !
avatar

MessageSujet: Re: [Livret] Les écrits d'un ivrogne.   Mer 8 Nov - 12:43
Citation :

Chapitre 3 - les textes anciens

Texte tirés des écrits perdus de Zul Gurub

"Nul ne peut vraiment savoir ce qui un jour à pu donner le statut de divinité à un Etre qui n’était que l’égal de ses frères… Une fourmi pourrait penser qu’un Troll qui vient de détruire sa fourmilière est un dieu terrible et destructeur …. Mais la fourmi aura t’elle seulement conscience que le troll n’avait pas l’intention délibérée de détruire la fourmilière et que la seul chose qui l’intéressait à cet instant était les terribles mâchoires du raptor …..

Notre Glorieux Empereur a lié notre destin à celui d’Hakkar, qui de par ses rites sanglants demande de plus en plus de sacrifices, d’horreur et de sang… Les Esprits de la Nature grondent mais les Sorciers Vaudous Atal’Aï veillent à ce que les chamans soient chassés pour ne pas laisser propager un vent de rébellion qui avait commencé des terres lointaines… Hakkar serait apparu la première fois dans l’Ile des Echos, choisissant parmi les présents ses prêtres et ses champions liés à lui par un pacte de sang pour l’Eternité.

On raconte que le Cœur d’Hakkar était à la base celui d’un Troll valeureux, qui a été capturé et sacrifié par un Prêtre Atal et ses suivants pour attirer de par le Néant Distordu l’Esprit du Dieu Sanglant…. Le Cœur de chair sera devenu de matière minérale par la puissance de l’incarnation du dieu et placer sur un simple serpent de Durotar, dont la capacité de mué lui aurait permis de devenir ce que nous percevons de lui actuellement. Nous avons appris de nos alliés que le cœur devait être à l’origine replacé dans le corps du guerrier mais que ce dernier, bien que pratiquement mort s’était libéré de ses chaînes et avait tué le Prêtre Atal puis s’était immolé dans le feu pour ne pas être le réceptacle, l’avatar de ce Dieu..

Et bien, mon ami, nous avons retrouvé le crâne de ce sacrifié, enfin partiellement, mais il y a une chose dont nous pouvons désormais être sur… Le sacrifié n’était pas un troll mais un Keldoraï, et de par un effet que nous avons retrouvé il était d’une haute lignée… Nous avons transmis ces éléments à nos alliés au delà de l’empire pour tenter de demander de l’aide à la nation Keldoraï et leurs puissants alliés … Nous ne savons ce qui en aboutira. Nous te laissons de ton côté prendre contact avec ces êtres de la nuit que nous avons rencontré la fois dernière et qui nous ont évité de nous faire piéger par les disciples du Profond et du Sans-Nom qui ne sont que les frère de l’Ecorcheur…

Mais prendre garde à toi, je n’ais aucune confiance en ces être qui vivent dans l’Ombre de la Nature et des Esprits…"


Extrait des traductions des Légendes de Gurubashi

"L’Unique et les Cinq Primordiaux dominaient le monde alors qu’il n’était encore que le socle chaotique d’un avenir incertain. Mais que pouvaient ils faire eux qui ne connaissaient rien à la création… D’ailleurs pouvait’on parler de Création à cette instant, n’ayant rien de réel et de tangible à dominer, ils franchirent un à un les Portes du Néant. Chacun d’eux pris soin de laisser un fragment, une essence de sa personne sur place, pour qu’un jour un être corruptible s’en serve et le rappelle en ce lieu…

Qu’était le temps pour de tels Etres, en avaient ils ne se serait ce que conscience…. D’ailleurs certains érudits annoncent que c’est au moment de leur saut dans le Néant que ce dernier devint distordu, créant les flux temporel et par réaction donc le temps… L’elfe referma le grimoire et éteignit machinalement sa bougie, ne se rendant même pas compte qu’il faisait grand jour. Ne se rendant pas compte qu’il venaient de passer une nuit entière à lire ses lignes. Il n’avait ni faim ni soif, pour lui à peine quelques minutes s’étaient écoulées dans le grand sablier … "

Texte ancien sur la Chute de l'Empire Gurabashi

"Habillée et parée comme pour un jour de fête, la jeune Princesse contemple le paysage d'un air absent, la main droite crispée sur l'aumônière lourdement lestée qui pend à sa ceinture. Derrière elle tout n’était que flamme, une des plus puissante citée de l’Empire s’écroulait sous la force du Marteau du Panthéon et des Seigneurs Elémentaires.
Son ventre se faisait gros, les douleurs de l’enfantement la maintenait eveillée, mais ce n’était ni le lieu ni le moment…

Sur l’avenue principale au bas du Grand Temple, elle pris instinctivement le sens du flots des malheureux qui tentaient dans bien que mal de rejoindre la Baie et l’espoir de fuir par un bateau. Mais Neptulon veillait à ce que nul n’échappe et elle le savait, nul endroit où se cacher, se réfugier… Déjà elle sentait dans son dos le fracas de la destruction…
Mais les jumeaux allaient naître, elle le sentait… ce n’était plus qu’une question de minute, et c’est au détour de l’aqueduc qu’elle prit à droite, par réflexe mais aussi par raison car nul n’osait rentrer ainsi en ce lieu de mort…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène StormedMessages : 58
Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Statut "CDO" : Non inscrit au registre.
Statut "BP": Conseiller
Fonction/Métier/Description. Fonction/Métier/Description. : Eugène Stormed est un bon gars, travaillant pour le compte de la Maison Lamarzelle, qui malgré son air coincé, est enfaite un amateur de très bon whisky, étant propriétaire d'une ferme, et conseiller financier à la "BP" il lui arrive de lever parfois le coude un peu trop pour une ouverture d'un nouveau compte client !
avatar

MessageSujet: Re: [Livret] Les écrits d'un ivrogne.   Ven 10 Nov - 14:16
Citation :

Chapitre 4 - des meurtres sanglants

Agarthas devenu de plus en plus gris depuis quelques jours, déambule tel un fantôme, il ne boit plus que de l’eau magique et ne mange plus… Il passe ses nuits à contempler les étoiles …Ne dort plus… Ce matin il est aller voir Eléria, prenant la mine d’un enfant perdu il a cherché le réconfort de ses bras et à porter ses mains sur le ventre proéminant de la jeune femme… « Princesse... le Jour .... Le Jour du Sang va bientôt être annoncé... Le Rédempteur va lancer ses armées contre nous... la fin est proche... »

--- Discusion entre un viel homme et un gnome dit "le gentil" devant les portes d'Ahn Quiraj à Sillithus ---

Vieil Homme – C’est fait tout est en place…

Le Gnome Gentil – Bien mais est ce que cela suffira cette fois ci… cela fait plus de mille ans de génération en génération que nous essayons et cela se termine toujours de la même manière.. un échec … un lamentable échec

Vieil Homme – oui toujours la même erreur toujours la même fin, toujours la même erreur

Le Gnome Gentil – Normal, à force d’avoir des œillères …

Vieil Homme – oui mais cette fois ci nous avons placer nos pièces autrement

Le Gnome Gentil – oui tu prends de gros risques, tu pourrais ne plus pouvoir t’en sortir si ta descendance s’éteint

Vieil Homme – (un sourire se dessine sur son visage) crois tu mon veil ennemi, j’ais fini par apprendre au fil du temps..

Le Gnome Gentil – (un sourire montre une canine un peu trop proéminente) ah ah tu finis par comprendre

Vieil Homme – oui mais je respecte les règles, j’en apprends juste les limites

Le Gnome Gentil – le vieux fous va bientôt revenir il ne nous reste que peu de temps..

Vieil Homme – je sais mais le temps n’est rien tu le sais bien, seul compte la vie

Le Gnome Gentil – tssss… bon nous verrons… je dois te laisser y a une chasseuse du nom de Leandra qui vient pour faire la quête maudite je n’ais pas fini de payer..

Vieil Homme – et oui les Arbres Vies sont du genre rancunier tu le sais bien… bonne mort !!


Article de la Gazette de Bounty Bay : du rififi chez les Zandalars

L’amiral est allé en grande cérémonie ce matin avec une grande escorte sur l’île Yojamba pour enquêter sur la disparition de plusieurs femmes humaines dans la région. Certes nous connaissons tous les dangers de cette région mais ce matin le corps d’une de ses femmes a été retrouvé atrocement mutilé au centre de l’Arène de Sang. On aurait pu croire à l’attaque d’un bête féroce si ce n’est que la victime portant des marques rituelles de type Zandalar et que le médecin a de suite remarqué que le cœur de la victime avait été non pas arraché mais retiré avec une précision toute chirurgicale. Ce qui n’est pas s’en rappeler d’anciens rites trolls perpétré dans la région il y a une vingtaine d’années maintenant à la même période et qui n’ont toujours pas été élucidés. Cependant la fois dernière les victimes étaient toutes trolls, cette fois ci on parle de disparition d’humaines ayant toutes un profil similaire : blonde, magicienne et surtout au terme de leur grossesse. La fois dernière il s’agissait de chaman troll aux cheveux de feu et nous le rappelons, aucun coupable ou suspect n’avait pu être désigné.


Article tiré de la Gazette de Fossoyeuse

Durant la nuit dernière, un groupe de mercenaires trolls certainement à la solde de la vile alliance ont fracturé la bibliothèque du conseiller personnel de notre Reine. Nous avons appris de source sure qu’aucun grimoire de grande valeur n’a été dérobé. Apperement seuls ont été dérobés quelques registres d’état civil datant d’avant le Second Eveil, et une vulgaire copie des arbres généalogiques des seigneurs de Lordaeron.
Il est clair que les trolls n’ont pas su faire la différence entre de vulgaires bouts de papiers bon à brûler et les grands grimoires de la bibliothèque.


Tiré de la Gazette de Bounty Bay : nouveau meurtre dans l’Arène

Une nouvelle humaine magicienne blonde a été retrouvé morte, le corps couvert de symboles zandalariens , ce matin au centre de l’Arène. Le Médecin dépêché sur place n’a pu que confirmé la mort de la malheureuse ainsi que du vol de son enfant qui d’après les dires, aurait été viable si l’on avait arraché aussi horriblement du ventre de la malheureuse. D’après les dires de l’Amiral, il apparaît que toutes les victimes se rendaient de manière régulière dans les ruines maudites de Zul Gurub depuis plusieurs mois. Un détachement de troupe de la cité d’Hurlevent mène actuellement une enquête en parallèle sur place sous la houlette des services cléricaux. Cependant il a été sous entendu auprès des émissaires de l’Alliance que la discussion avec les émissaires Zandalariens de Yojamba avait conduit à leur totale innocence. Sans parler qu’ils ont traduit les glyphes apposées sur le corps des malheureuses. Ces glyphes apportées sont celles des cinq prêtres maudits d’Hakkar, de son Maître de la Garde et du Maitre Maléficieur. Il y aurait cependant une huitième glyphe non identifiée… Nous en sommes à la 6ème victime et phonétiquement les 8eme glyphe donneraient les noms suivants : subdia, adonai, araton, osya, eloim, helyim… Apparement cela laisse toute le monde dans une grande perplexité….


Information du Clergé de Stormwind

Citation: subdia, adonai, araton, osya, eloim, helyim - Il apparait que ces noms paraphe les chapitres du Livre des Commandements, qu'ils seraient en fait les noms sacrés de plusieurs anges des batailles censés apporter leur force aux croisées. Voici tous les noms dans l'ordre de lecture du Libram : adonai, araton, osya, eloim, helyim,elon, sabbaoth, ele, eleria, subdia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène StormedMessages : 58
Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Statut "CDO" : Non inscrit au registre.
Statut "BP": Conseiller
Fonction/Métier/Description. Fonction/Métier/Description. : Eugène Stormed est un bon gars, travaillant pour le compte de la Maison Lamarzelle, qui malgré son air coincé, est enfaite un amateur de très bon whisky, étant propriétaire d'une ferme, et conseiller financier à la "BP" il lui arrive de lever parfois le coude un peu trop pour une ouverture d'un nouveau compte client !
avatar

MessageSujet: Re: [Livret] Les écrits d'un ivrogne.   Sam 11 Nov - 18:28
Citation :


Chapitre 5 - une possible solution ?

Agarthas parle au Père Hiver. Amenant le lait et les gâteaux, l’Elfe entame une discussion avec le Père Hiver :

Ag- Gardien de l’Hiver, puis je vous poser une question sur les temps anciens ?

PH- Si je peux répondre, pourquoi pas…

Ag- Qu’évoque pour vous les noms suivants : « adonai, araton, osya, eloim, helyim,elon, sabbaoth, ele, eleria, subdia » en dehors de ce qui sert à marquer les chapitres de certains livres donnés aux paladins ?

PH a le regard las et lointain : Tu viens de me rappeler mon ancien nom, cela me rappelle de cruels souvenirs.. Ces noms sont ceux des Premiers Preux, des Champions des armées du Panthéon qui ont livré Bataille contre les Cinq Duc du Néant Distordu et leur terrible Souverain Déchu…. De grandes guerres à coté desquelles votre combat contre Archimmonde ne semblerait être qu’une escarmouche en quelque sorte…

Ag- Je commençais à entrevoir cette solution.. Que sont devenus tous ces Champions ?

PH- Certains ont rangés les armes comme moi et nous cherchons à vous aider à notre manière, d’autres ont renoncés à leur mortalité pour engendrer et transmettre leur force à des générations entières.. Se réveillant parfois aux grés de nouvelles unions.. Cinq sont restés gardés les portent qui mènent au Panthéon et le plus puissant d’entre nous garde sur le le 7èmeSceau qui garde le Souverain Déchu dans sa prison d’ambre.

Ag- deux des Ducs cherchent à s’échapper… vous le savez…

PH- Le Duc des cauchemar est contenu par les fils des Champions, le Duc du Sang œuvre sous sa gouverne une fois de plus.. Un des notre a failli autrefois et nous devons refaire le sceau à chaque génération…

Ag- Ne serait ce pas Eleria qui fut celui qui a failli ?

PH- regard émoustillé* tu sais trop de chose, même pour un demi-Elfe

Ag- regard noir* ma naissance n’est pas le sujet de la discussion… Que s’est il passé ??

PH- si ton sang, Le Sang est toujours important quand on parle d’Hakkar. Quand à la disgrâce d’Eleria ce n’est pas à toi de savoir ou d’apprendre quoique ce soit par ma bouche. C’est au Sang du Champion d’appeler et au Sang de l’Ennemi de se révéler… Ton rôle est d’y assister rien de plus..
A m’heure qu’il est toutes les clefs et toutes les armes ont été donné, le reste n’est plus qu’acte et volonté de mortels…

Ag- pouvez vous au moins me dire ce qu’est le « Dernier Epitre » ?

PH- Uh uh, disons que c’est une sorte de Joker, lors du combat final entre deux entités de puissance égale, celui qui a techniquement gagné peut remettre son combat en jeu pour espérer gagner plus, lors d’une autre conjonction… A toi d’en déduite ce que tu peux…

Ag- Mais vous m’avez dit qu’Eléria avait fauté…

PH- oui il a echoué…

Ag- donc ce n’est pas lui qui a fait a demandé le « Dernier Epitre »

PH - sourire malicieux

Ag – une autre question, que se passerait il si les acteurs du Dernier Epitre ne faisait rien…

PH – Chacun de ceux qui sont impliqués dans le Dernier Epitre se verraient maudits à jamais et perdraient ce qui leur ait le plus cher dans les pires circonstances… Même si cela doit les conduire à faire quelque chose contre leur propre nature.. Ne rien faire donne tout pouvoir aux puissances du Néant …

Ag- il y a donc une limite temporelle à l’Epitre…

PH- le temps est la seule arme qui touche réellement les Ducs et leur Souverain, car ils ont existé avant que le Sablier du Temps n’existe.. Oui il y a une limite temporelle…

Ag – Pouvez vous me la donner ?

PH- Il est déjà trop tard, car le Dernier Epitre suit les lois de ce monde et donc il ne peut se prolonger au délà de ce qui est humainement possible…
Mais les puissances de ce monde sont en train de réagir avec un événement qui en bouleversera les fondements… L’Epitre est à sa dernière ligne, il faudra la lire avant que le Néant trouve une porte où s’engouffrer.. Sinon ce sera encore plus terrible que ce tu ne peux imaginer

Ag- La porte des Terres Foudroyés..

PH- *laisse planer un lourd silence* Je vais cependant te faire un cadeau, à toi qui en fait beaucoup, rien n’arrivera de fâcheux tant que je serais là…

Agarthas salue le Père Hiver et part la mine triste.. oubliant la machine à gnomiser…

A son retour, il en parle à ses amis du Rêve…


La Gazette d’Hurlevent

C’est avec horreur que nous avons appris hier que des rites interdits avaient eu lieu dans la crypte dans notre belle Cathédrale.
Le corps dénudée de la malheureuse jeune élève de l’école de magie a été retrouvée horriblement mutilé par un jeune moine chargé de l’entretien des cryptes.

Attiré par une étrange et horrible odeur le jeune moine a d’abord du faire fasse à une quantité impressionnante de serpents de la jungle et c’est en les chassant qu’il a d’abord découvert le cadavre d’un jeune serpent volant azuré, puis celui de la malheureuse ... La jeune étudiante dont nous tairons le nom à la demande de sa famille a été violenté et certainement torturée dans d’horribles sévices que la morale ne nous permet de commenter.

D’après les premiers éléments de l’enquête, il y aurait une macabre mise en scène car vu qu’il n’y avait pas une seule goutte de sang sur le sol malgré l’état de la victime il semble évident que cette dernière a été tuée sur un autre lieu et transportée via la cercle d’invocation sur lequel on l’a retrouvé. La Présence du jeune serpent des vents et sa couleur semble indiqué une zone particulière des milles pointes où une expédition sera bientôt envoyée…

La présence d’un œuf de cette créature plantée dans le ventre de la malheureuse ferait croire à un rituel perpétré par des disciples elfes renégats qui se terrent encore dans les cavernes des lamentations… Une sorte de rituel sombre et sanglant dédié à une divinité naga… mais nous n’avons que peu d’éléments à ce sujet…

D’après les spécialistes, la présence en masse de serpents proviendraient des égouts de la ville qui passent à proximité et qui sont saturés des animaux exotiques acheté dans la horde et relâcher trop faciles par leur propriétaire peu scrupuleux … Leur présence en grand nombre serait du à la présence du serpent des vents et de l’œuf de l’animal qui serait très attirants pour le petit serpent normal. Nous devrions avoir des nouvelles dans les jours qui viennent des enquêtes actuellement diligentées dans les milles pointes et dans les cavernes des lamentations ...

L’elfe revient du Donjon d’Hurlevent, il y a rencontrer cette nouvelle race étrange que sont les Draéneis. Il a pu discuter avec cet être qui ramène avec lui le savoir des temps anciens mais une technologie nouvelle. Ensemble ils ont travaillé plusieurs jours sans relâche à traduire les textes zuliens et à chercher quand serait le moment propice aux dénouement de cette tragique affaire … Les étoiles ont montré une conjonction qui revient sur un cycle de presque un millier d’années, un instant où les constellations représentants les 5 frères du chaos se rassemblent pour former une porte vers leur domaine…

Et maintenant il sait quand tout cela va se terminer …. Et où cela va se terminer… La nouvelle année approche et ce sera le début de la fin…
Le Draenei lui a dit qu’il devait avoir confiance dans le destin … L’elfe ne songe qu’à une chose : le bonheur de son ami et le devenir de son véritable enfant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène StormedMessages : 58
Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Statut "CDO" : Non inscrit au registre.
Statut "BP": Conseiller
Fonction/Métier/Description. Fonction/Métier/Description. : Eugène Stormed est un bon gars, travaillant pour le compte de la Maison Lamarzelle, qui malgré son air coincé, est enfaite un amateur de très bon whisky, étant propriétaire d'une ferme, et conseiller financier à la "BP" il lui arrive de lever parfois le coude un peu trop pour une ouverture d'un nouveau compte client !
avatar

MessageSujet: Re: [Livret] Les écrits d'un ivrogne.   Lun 13 Nov - 14:19
Citation :

Chapitre 6 - une fin dramatique

Eléria

Camp du Noroît, Maleterres de l'ouest

Il est revenu. Après deux mois de solitude et de tourments, cela fait tout drôle de voir son visage. Il a l'air fatigué, assis près du puits, mais toujours la même allure fière et noble, même si son visage est dur et ses lèvres crispées. Après tout ce qui s'est passé pendant ces deux mois, j'appréhende un peu les retrouvailles. Je ne suis pas sans reproche, il ne l'est pas non plus. J'ai été si seule, j'ai eu si mal, si peur. Porter des enfants seule, je ne le souhaite à aucune mère. Mais le voici à portée de voix. Bonjour Lirön, te revoilà enfin...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Maison d'Eléria, Hurlevent

Les retrouvailles se sont mal passées. Lirön est en colère contre moi. Je ne comprends pas son discours, il me dit qu'il m'aime, mais il me menace. Il me parle de la fin du monde, mais moi, la fin du monde, je m'en fiche comme de ma première robe, je pense à mes enfants, à mon couple, à mes nuits blanches et mes cauchemars sans personne pour me réconforter. Mais le dialogue de sourds s'installe et nous nous séparons en froid...

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Clairière du Bal des Nymphes, Darnassus

Voilà qu'il me demande de quitter Reflet de Lune ou je suis installée depuis quelques semaines, pour me reposer à la Marche de l'Ouest, chez son amie. J'ai rechigné car les médecins qui me suivent depuis des semaines sont à Reflet de Lune et qu'il n'y a pas de médecin à la Marche de l'Ouest. Lirön m'a dit que Jordgrum s'occuperait de moi.

Je voulais savoir si Jord s'y connaissait en bébés, je lui a parlé d'une douleur au dos que j'ai depuis quelques jours, lui demandant son avis. Les médecins elfes ont dit que c'était le poids des bébés. Jord m'a posé pas mal de questions, c'était un peu embrouillé pour moi j'avoue, il m'a parlé de sacrum et de sacré, j'étais perdue. Il m'a enfin conseillé de parler à Lirön. Je lui ai dit que nous étions en froid, qu'il avait été menaçant, et qu'il n'avait montré aucune tendresse, et puis d'autres choses un peu plus personnelles.

Même pas deux secondes après, Lirön me contacte, furieux, disant que j'ai détruit son honneur par ce que j'ai raconté à Jordgrum. J'avais raison de me méfier, Jordgrum jouait les espions au profit de Lirön... en toute bonne foi j'en suis certaine. Malheur !

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Village de Pluie d'Etoiles, Reflet de Lune


Il m'a retrouvée à Reflet de Lune. Essayé de parler encore, mais toujours pas de compréhension entre nous. La lueur glacée dans son regard... j'ai peur de lui, par les Dieux, j'ai peur de mon propre mari... Pourquoi se lève-t-il, pourquoi s'avance-t-il vers moi... m'arrache-t-il un baiser...

Il dégaine son arme... je recule... non... Lirön ne fais pas ça... arrête toi...

La douleur lisse et glacée de l'acier qui me perce le coeur

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Ténèbres ténèbres tout n'est que ténèbres plus de douleur mais le vide un vide affreux qui vous serre le coeur qui vous arrache les tripes et vous glace le sang des appels je n'entends pas je ne veux pas entendre je ne reviendrai pas mais lâchez moi non partez laissez moi seule

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Quelque part

Je reprends difficilement mes esprits. Un lieu sombre et humide que je ne connais pas. A mon côté Myra... j'y vois flou... c'est Amothus... Agarthas... Gratok... Lirön qui s'en va ? J'ai mal à la tête, des bribes de phrases me reviennent, mais tout est si confus, brouillé. Soudain une pensée, une seule, une évidence, s'impose à moi, et je porte une main angoissée à mon ventre... La cicatrice me tiraille tout l'abdomen, et mes enfants, mes enfants ne sont plus là. Je regarde Myra, une lueur d'espoir dans le regard, peut être ai je accouché dans mon inconscience et on va m'apporter mes enfants, mes bébés, mes tout petits ?

La tristesse muette du regard de ceux qui m'entourent remplace toute éloquence. Et Gratok n'a pas peur de parler. Mes enfants sont morts. Leur père les a tués dans sa quête que je ne comprends pas.

Douleur, rage, tristesse, désespoir, folie, je me lève, je cours, je m'enfuis... je suis à Stormwind... Maudite cathédrale ! Je veux mourir, je ne supporterai pas cela, mes tout petits, je vous aime, je vous ai aimés chaque jour, ma fille d'ombre, mon garçon de lumière, je vous ai nourris d'amour et de ma force, et vous n'êtes plus... Morts avant que d'avoir vus le jour...


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

La lisière des brumes, Auberdine

Je n'ai qu'un pas à faire pour sombrer dans la mer. Le ponton est désert et le ciel gris et vide comme mon coeur. Un pas et tout sera terminé.

Je prends une grande inspiration. Courage Eléria. Un petit pas à faire.

Au moment où je m'apprête à mettre en mouvement ma jambe, je vois arriver un bateau. Il ne ressemble pas à ceux que je vois d'habitude circuler entre Auberdine et Menethil. Plus travaillé, plus léger, étrange et fascinant. Je recule un peu par réfléxe.

Ce bateau vide ne peut pas être arrivé là par hasard... peut être...

Peut être que je trouverai quelque chose là où il m'emmènera ?

Eléria hésite un instant puis monte dans le bateau


Lirön

Le paradis

Je me souviens du premier jour ou je l'ai rencontrée, elle était si belle, si radieuse, si pure. Jamais je n'aurais imaginé sauf dans mes rêves les plus doux que cette jeune femme était la Nymphe des eaux, celle que j'allais épouser et celle qui porterait notre enfant. Notre mariage fût atypique mais nous le voulûmes ainsi. Le lieu de notre union fut au pied d'une magnifique cascade illuminée par la lumière des cieux, enjambé par un pont symbolisant notre union, celle de l'eau et de la lumière...
Je ne pensais pas pouvoir connaitre jour plus merveilleux que celui de notre mariage et pourtant :
[Eléria] : "Je suis enceinte mon coeur" (sourire radieux)
[Lirön] : "ho, c'est merveilleux" (sourire béat en regardant son épouse qu'il enlace et embrasse tendrement)
[Lirön] : "je t'aime"
[Eléria] : "je t'aime"


L'enfer

[Eléria] : "je viens de voir Isachani ... nous allons avoir deux enfants et non un ... ce seront un garçon et une fille" (grand sourire)
[Lirön] : "c'est merveilleux mais étrange, d'ailleur il faudrait vérifier quelque chose ..."
J'avais l'impression que quelque chose n'était pas normal, le ventre d'Eléria pris très rapidement, trop rapidement, du volume, Eléria dormait mal et semblait souffir ... A mon grand étonnement je reçus une lettre émanant des hauts dignitaires de l'église de Hurlevent qui me donnait l'ordre de me rendre à Reflet de Lune. La lumière qui m'animait s'était révélée au cours de mes errances dès ma jeunesse, je ne reçus pas vraiment de formation, ni d'éducation cléricale ... mon mentor fut une paladine du nom de Lisseth. Je n'avais que peu de lien avec les gens qui me donnaient cet ordre mais sachant Eléria entouré d'amis et amies qui prendraient soin d'elle durant ma courte absence, je suivis cet ordre.

Arrivé a Reflet de Lune, je fus conduit près d'un magnifique arbre où l'on me demanda d'attendre... j'attendis en perdant conscience de la réalité, du temps... mon corps avais soif, faim, besoin de repos mais sans savoir pourquoi je lui refusais tout cela et attendais. C'est au bord de l'inconscience qu'il se manifesta sous mes traits : "l'ange de rédemption". Avec une voix famillière, apaisante et rassurante il me conta une bien triste histoire, son histoire, sa mission, son échec, sa chute, son avenir, notre avenir, notre mission.

Deux mois s'étaient écoulés pour que tout ceci me soit révélé : Eléria portait en elle deux enfants, un de mon sang et un du sang d'Hakkar !
Ils viendraient tout deux au monde et la lame qui tuerait le nouveau né ne devait pas se tromper, l'innocent devait être sauvé.

A mon retour je tenta de raconter tout cela à Eléria, elle me pris pour un fou, ne me reconnaissait plus et était devenue si froide ... Mes amis et alliés avaient changés, certains semblaient possédés par l'esprit des Grands Prêtres d'Hakkar et pour tous je devins vite à leur yeux un mari indigne. Je devais trouver une solution, des alliés, mais hélas, j'appris bientot qu'Eléria oeuvrait a me discréditer et à tacher mon honneur auprès de mes amis, elle aussi était corrompue. Je ne pouvais me fier à personne, car ils pouvaient être possédés ou ralliés. J'arrivais trop tard.

Un soir Eléria m'annonça que la naissance était pour bientôt. Elle était à Reflet de Lune, là où "ses amis" l'avaient conduite pour s'y reposer et s'ocuper d'elle. Je devais agir, il ne fallait plus attendre, les servants d'Hakkar étaient trop nombreux, ils ne s'attendraient pas a se que j'agisse ce soir, en ce lieu. Autrefois je fis de même pour sauver ma soeur, oui, j'avais la solution même si elle ne me plaisait guère et qu'il me serait difficile de le faire : tuer l'enfant d'hakkar, tuer ceux que j'aime, Eléria et notre bébé, pour les purifier puis les ramener a la vie, sauf l'enfant d'Hakkar bien sur. Je me mis en route pour accomplir cet acte odieux en un lieu sacré : Reflet de Lune.


Jugement, sentence et sacrifice.

La lame frappa le coeur, puis le ventre. Dans les entrailles d'Eléria je trouvai deux êtres : un bébé humain et décrépit qui tomba en poussière, et un serpent qui prit la fuite. Les esprits de Reflet de Lune firent leur apparition et détruisirent rapidement le serpent, puis me bannirent pour l'acte odieux que je venais de commettre en ce lieu.

Je fus téléporté avec le corps d'Eléria dans les catacombes de la cathédrale d'Hurlevent.

Agarthas était là ! Que faisait-il ici ? Non ce n'était pas lui, mais Enshi'Thalas, il était là pour juger ce qui venait d'être fait.
Pour cela il invoca la présence des prêtres d'Hakkar. Myra et Gratok répondirent à cet appel. Le triumvirat venait d'être formé, le jugement pouvait être délibéré.
[Enshi'Thalas] : "Tu as été surprenant, plus rapide que par le passé, et a tué celle qui fut autrefois épargnée, mais hélas tu n'as pas su épargner le bébé innocent, ton enfant ! Un cycle vient de prendre fin mais un nouveau viendra"

J'avais mis un terme à ce cycle mais hélas un autre viendrait et d'autres innocents souffriraient car je n'avais pas su épargner le bébé, mon enfant (yeux empli de larmes). J'avais tout perdu, mon âme était souillée, ma femme morte... Puis Enshi'Thas invoqua une dernière personne : Amothus.

[Enshi'Thalas] : "Veux tu ramener a la vie Eléria ?"
[Lirön] : "Oui, bien sur, elle est innocente, elle ne mérite pas la mort"
[Enshi'Thalas] : "Elle n'est pas innocente, mais pour la ramener tu devras offrir quelque chose aux prêtres d'Hakkar. Tu n'as pas le pouvoir de la ramener toi même"
[Lirön] : "Mais que puis je leur offrir ? Ma vie ? Ma lame ?"
[Enshi'Thas] : "Renonce a ton amour pour Eléria"
[Lirön] : "Je ne peux renoncer a mon amour, cela ne se contrôle pas, si je vous disais que je le fais je vous mentirais !"
[Enshi'Thalas] : "Renonce à votre mariage par 3 fois et tu pourras la ramener à la vie"

Même si elle n'était pas innocente je l'aimais tout comme Amothus, peu être saurait-il réussir là ou j'avais échoué en la rendant heureuse et en lui faisant de beaux enfants... oui je voulais qu'elle ait cette chance.
Je renonçai par trois fois a notre mariage pour qu'elle vive. Son âme libérée, je pus enfin la ramener a la vie. Tout les possédés furent libérés de l'emprise d'Hakkar, je détournai rapidement le regard d'Eléria, puis m'éloignai vers Amothus.

[Lirön] : "Rend la heureuse" lui dis je les larmes aux yeux
[Amothus] : "Merci pour ta bénédiction, Lirön"

Je ne suis plus digne d'être un noble paladin, plus rien n'illumine ma vie... Je ne pourrais plus jamais regarder quelqu'un et lui dire : "Courage, puisse la lumière réchauffer ton âme et ton coeur dans les moments les plus sombres"... Je ne pourrais plus jamais conseiller, diriger ou me battre aux cotés de mes frères d'armes, je n'en suis pas digne.

Je me suis retiré dans un coin calme de ce monde, une petite ferme avec un magnifique jardin ombragé, bordé par une falaise donnant sur une vue magnifique, sur la mer et les coucher de soleil.

La lumière m'habite toujours, elle ne peut me quitter, elle coule dans mon sang, celui de la ligné d'Uther ... d'Enzal. Elle me brûle, elle me rejette, mon corps souffre et mon âme se tourmente, mais je n'ai plus la force de la porter. Je me suis condamné a une souffrance éternelle pour donner une autre chance à nos successeurs de triompher d'Hakkar.
Puissent-ils ne jamais oublier cette histoire.


Myra

Sans cesse ces douleurs. Ma tête vibre, la sang m'appelle. Je dois bruler, tuer, tout faire pour lui plaire. Il nous possède, nous contrôle, son sang est plus fort. Il faut trouver un moyen de m'extraire de ce lien. On ne dois pas echouer cette fois. Nous devrons frapper quand il sera faible.

**********

Nous avons trouvé un moyen... Pauvre Princesse, ce qu'elle endure est injuste, et pourtant il le faut, elle détiens, elle porte la solution, le répis, le repos éternel. Je la soutiendrais tant que possible, elle ne dois pas être trahie.

Elle s'inquiète, mais tout se déroule comme prévu, elle souffre, j'espère que le deuxième enfant survivra, ca serait injuste. Mais j'ai peu d'espoir pour lui. Son sang deviens de plus en plus fort, nous allons devoir agir vite et efficacement.

Par Hir'eek, tout se déroulait comme prévu jusqu'à ce que le fils d'Enzal intervienne... Le messager m'a appelé, il l'a tué... Tout a echoué, un simple coup d'épée, et une éternité de plus a errer. Au nom de la lumière, il a tué son aimée, il pensait sauver le monde, alors qu'il n'a fait que détruire tout les espoirs, même les siens. Sotte lumière. Enshi'Thalas, le messager nous demande de le juger. Le maléficieur est la aussi.
Il mériterais la mort, mais cette solution est trop facile, trop dénouée d'avenir. De toute facon, il a perdu son honneur ...

Le serpent nous a rejoint... Au moins il nous a pas trahi cette fois... Et puis il aime la princesse. Le fils d'Enzal veux ramener la Princesse à la vie, mais une telle chose est impossible sans sacrifice, que sera t'il pret a donner? Il va la perdre a jamais, le sacrifice me parait suffisant, les deux autres prêtres sont d'accord. Les énergies se croisent, un flux se dirige sur Eléria. Je sens mes forces s'épuiser

Par Hir'eek, Myra je te rend le contrôle total de ce corp, veille bien sur notre princesse. Je retourner errer pour un cycle. Eléria se relève, son ventre plat, elle ne sait pas ou elle est, elle ne sait pas encore ce qui s'est passé. Comment lui dire... Gratok a répondu pour nous.

Elle est comme moi, plus d'enfants, au moins moi j'ai un espoir. J'ai mal pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Livret] Les écrits d'un ivrogne.   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Livret] Les écrits d'un ivrogne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maison Lamarzelle :: Accueil :: La Bibliothèque-